Mélinée Manouchian 1913-1989 épouse et biographe de Missak Manouchian, chef des troupes militaires FTP-MOI, fusillé en 1944

Mélinée MANOUCHIAN --- Cliquer pour agrandir

Mélinée Manouchian (en arménien : Մելինէ Մանուշեան), née en 1913 à Constantinople (Empire ottoman) et morte le 6 décembre 1989 à Paris (France), est une immigrée résistante d’origine arménienne, devenue française à la Libération. Veuve du héros de l’Affiche rouge Missak Manouchian, elle en est le premier et principal biographe.

Avant d’être exécuté le 21 février 1944 Missak lui adresse une lettre

Image dans Infobox.

« 21 février 1944
Ma chère Méline,
Ma petite orpheline bien-aimée,
Dans quelques heures je ne serai plus de ce monde….Je m’étais engagé dans l’armée de la libération en soldat volontaire et je meurs à deux doigts de la victoire et du but…… Le peuple allemand et tous les autres peuples vivront en paix et en fraternité, après la guerre qui ne durera plus longtemps….J’ai un regret profond de ne pas t’avoir rendue heureuse. J’aurais bien voulu avoir un enfant de toi, comme tu le voulais toujours. Je te prie donc de te marier après la guerre, sans faute, d’avoir un enfant pour accomplir ma dernière volonté…. Je mourrai tout à l’heure avec mes vingt-trois camarades, avec le courage et la sérénité d’un homme qui a la conscience bien tranquille…. »

En 1977 Mélinée publie une biographie de Missak Manouchian

Trente ans se sont écoulés depuis que les nazis fusillaient, le 21 février 1944, après un procès qu’ils voulaient retentissant, 23 combattants de la Résistance Française. Parmi eux, le commandant de tous les détachements F.T.P. des immigrés de la Région Parisienne, que la célèbre Affiche Rouge présentait en ces termes : « Manouchian, Arménien, chef de bande, 56 attentats, 150 morts, 600 blessés ».

Compagne de Missak Manouchian qui fut aussi poète, journaliste, militant communiste, Mélinée Manouchian raconte, dans un style volontairement direct, leur vie commune, si proche, même durant les séparations inévitables dues à ce dur travail clandestin pour la libération de leur pays d’accueil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :