La guerre autour du Haut-Karabagh : la fin de la logique des blocs – Raymond Kévorkian – © armenews.com

« Nous payons aujourd’hui, au Haut-Karabagh et ailleurs, l’incapacité des vainqueurs de la Première Guerre mondiale à punir les criminels turcs auteurs du génocide des Arméniens »

« Une quelconque solidarité avec la Turquie revient à être complice d’un État criminel qui tente de finir le travail génocidaire »

La logique des blocs, héritée de la Guerre froide, continue de formater les esprits des élites politiques, militaires et économiques du monde occidental et, bien entendu, les médias. Le statut singulier de la Turquie au sein de l’OTAN pèse de tout son poids dans les esprits. Beaucoup ont observé une évolution de la politique intérieure et régionale de la Turquie qui les inquiète mais — à l’exception notable de la France d’Emmanuel Macron — n’en tirent pas les conséquences ou peinent à les accepter.

Lire la suite

Raymod H. Kevorkian, historien
par Ara Toranian le mercredi 7 octobre 2020
© armenews.com 2020