Inauguration de la stèle de la mémoire future à Biarritz le 29 octobre 2021 à 16h

Inauguration de la stèle le 29 octobre 2021 à 16 h
au Monument aux Morts de Biarritz Nouvelle-Aquitaine

En présence de son Excellence Madame Hasmik Tolmajian Ambassadrice d’Arménie en France
et de Madame Maider Arosteguy Maire de Biarritz

Cette stèle est une contribution collective initiée et réalisée par l’Association Culturelle AgurArménie du Pays Basque.

Pourquoi une stèle mémorielle ?

Cette pierre tombale, poussière d’étoile, symbolise le massacre prémédité d’un million et demi de victimes innocentes aujourd’hui encore sans sépulture.
Ces martyrs arméniens rejoignent inexorablement le pays de l’Oubli. L’Oubli est une contrée mystérieuse fantasmée, au ciel bleu délavé, au limon fertile déserté, aux sources claires devenues amères et carminées, aux légendaires abricotiers dessouchés.
Ils annoncent, telle Cassandre ignorée, la cohorte des sacrifiés de la folie humaine qui jalonnera les décennies à venir.
Nos aïeux évaporés vagabondent dans cet oasis-mirage depuis un siècle d’éternité, mais miracle ! le mirage se cristallise dans cette stèle, et c’est ici à Biarritz…

Le khatchkar ou la croix-pierre

Elle est là debout sous le ciel
Elle est là debout face au soleil
Comme une tristesse
Et un pilier de conscience.
Elle est là debout face aux siècles
Comme une beauté crucifiée.

Poésie de Vahagn Davitian, 1922-1996

Télécharger le flyer de l’annonce :
Page 1 & 4
Page 2 & 3

Merci pour votre participation à la fondation de la stèle de la mémoire

Notre association réunit à ce jour près d’une centaine de membres.
Certains d’entre nous avait le projet secret et longtemps inavoué d’ériger une stèle à la mémoire des parents et proches volatilisés au cours de ce massacre de masse que d’aucuns n’osent pas nommer génocide.
Le rêve devient réalité grâce à la bienveillance de la municipalité de Biarritz représentée par Madame le Maire Maider Arosteguy
Un espace nous est ainsi dédié au Monument aux Morts de Biarritz, lieu évocateur de tant de chagrins.
Nos morts, nous devrions dire « nos disparus » sans sépulture auront leur modeste lieu de repos, nous pourrons enfin nous y recueillir et pour beaucoup prier.
Ce rêve a aussi une matérialité. Merci à tous les intervenants qui ont permis la réalisation de ce symbole de mémoire.
Si vous êtes sensibles à notre démarche, vous pouvez, exceptionnellement nous aider à son financement.

Oui je participe
Sinon un mot d’encouragement et de soutien nous ira droit au cœur

Envoyez vos dons par chèque à :
Association Agur Arménie, 2 rue Darrichon 64200 Biarritz
chèque libellé au nom de : « Association Agur Arménie »
Ou par virement bancaire :
IBAN Banque Courtois Anglet : FR76 1026 8045 7110 2567 0020 003

Une attestation fiscale sera délivrée vous permettant de bénéficier d’une réduction fiscale d’impôt de 66% sur la somme versée.
Ainsi un don de 100€ versé représente une somme réelle de 33€.

Ardem Patapoutian – Prix Nobel de Médecine en 2021

Ardem Patapoutian | National Institute of Neurological Disorders and Stroke

Ardem Patapoutian, né en 1967 à Beyrouth au Liban, est un biologiste moléculaire et neuroscientifique libano-américain d’origine arménienne au Scripps Research à La Jolla en Californie.

Il est co-lauréat du prix Nobel de médecine avec David Julius en 2021.

Biographie

Ardem Patapoutian fréquente l’université américaine de Beyrouth avant d’émigrer aux États-Unis en 1986. Il obtient un baccalauréat en biologie cellulaire et du développement de l’Université de Californie à Los Angeles en 1990 et un doctorat en biologie du California Institute of Technology en 1996. En tant que chercheur postdoctoral, Patapoutian a travaillé avec Louis F. Reichardt à l’Université de Californie à San Francisco. En 2000, il est nommé professeur assistant au Scripps Research Institute. Entre 2000 et 2014, il occupe un poste de recherche pour la fondation de recherche Novartis. Depuis 2014, Patapoutian est chercheur pour le Howard Hughes Medical Institute (HHMI)

Récompenses et honneurs

Ardem Patapoutian est membre de l’ Association américaine pour l’avancement des sciences depuis 2016, membre de la National Academy of Sciences depuis 2017 et de l’Académie américaine des arts et des sciences depuis 2020. En 2017, Patapoutian a reçu le prix W. Alden Spencer (en), en 2019 le Rosenstiel Award, en 2020 le prix Kavli en neurosciences et le BBVA Foundation Frontiers of Knowledge Award in Biology / Biomedicine

En 2021, il reçoit le prix Nobel de physiologie ou médecine conjointement avec David Julius pour leurs découvertes de récepteurs de la température et du toucher.

Commentaire de notre ami Pierre Anhoury :
En plus ses travaux sont presque basques puisqu’ils partent du piment 😃https://www.sciencesetavenir.fr/…/remise-du-prix-nobel…