Haut-Karabakh : le patrimoine culturel arménien menacé

Depuis la fin du conflit, le 9 novembre 2020, Erevan et Bakou ne cessent de s’accuser l’un l’autre de la destruction de monuments

L’église Kanach Zham. à Chouchi (HautKarabakh),
ici, le 2 octobre 2020, est désormais quasi détruite. BRENDAN HOFFMAN/GETTY IMAGES/AFP

Article de Faustine Vincent dans Le Monde du 28 avril 2021

« Détruire les monuments arméniens
vise à garantir qu’il n’y aura
aucune présence arménienne
sur ces terres à l’avenir »
SIMON MAGHAKYAN
chercheur

Une réflexion sur « Haut-Karabakh : le patrimoine culturel arménien menacé »

Répondre à Webmaster Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s