‘Fou d’histoire’ – Simon Abkarian sur France Culture

Émission ‘Le Cours de l’Histoire‘ par Xavier Mauduit
Écouter sur France Culture le 07/05/2021

Acteur, comédien, metteur en scène et dramaturge, Simon Abkarian est un homme de théâtre accompli. À la scène comme à la vie, il transporte avec lui une histoire familiale qui, de l’Arménie à la Syrie, du Liban à la France, porte une culture, raconte une diaspora et éclaire ses engagements.

Les premières années de la vie de Simon Abkarian sont marquées par l’exil et la guerre. Après une enfance passée dans une cité de Goussainville dans le Val d’Oise, ses parents d’origine arménienne repartent avec toute la famille dans leur Liban natal. Surgit alors la guerre en 1975 qui pousse sa mère à fuir de nouveau vers la France puis les États-Unis. C’est à Los Angeles que Simon Abkarian fait sa rencontre avec le théâtre, à travers les œuvres de Shakespeare et l’aide de Georges Bigot qui lui ouvre les portes du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine. Ces premiers pas le conduisent ensuite à jouer au cinéma pour Ronit Elkabetz, Atom Egoyan, Robert Guédiguian, ou encore Cédric Klapish, puis, à la télévision dans les séries Pigalle, la nuit et Kaboul Kitchen. C’est au théâtre, dans plusieurs pièces qu’il écrit et met en scène que Simon Abkarian raconte la guerre et l’oppression des femmes en réinvestissant les mythes. Comment porter la mémoire d’un génocide ? Comment raconter l’histoire tout en restant attaché à l’imaginaire ? Qu’est-ce que les mythes nous apprennent de l’histoire ?

Comédien, Simon Abkarian a joué au théâtre notamment sous les directions d’Ariane Mnouchkine et d’Irina Brook et, au cinéma, avec de très nombreux réalisateurs dont Cédric Kaplich, Robert Guédiguian, Atom Egoyan. Il a fondé la Compagnie Tera avec laquelle il met en scène ses propres pièces qui sont éditées chez Actes Sud-Papiers.

La transmission de l’histoire du génocide et de l’exil

Parfois, autour d’une table, des gens se lèvent, ils disent une poésie qui raconte ça ou parfois, une fille chante une chanson sur l’exil et tu vois des gens qui ont les larmes aux yeux. Gamin, tu essayes de comprendre pourquoi ils pleurent et puis tu cherches des réponses et là, quelqu’un te raconte. Simon Abkarian

L’Arménie retrouvée de Charles Aznavour

Émission ‘Invitation au Voyage‘ sur ArteTV
Disponible du 16/02/2021 au 16/02/2023

Territoire de montagnes et de hauts plateaux, de forêts et d’alpages, l’Arménie est un pays à l’histoire riche et déchirante. S’il n’y est pas né, le chanteur français Charles Aznavour trouva dans cette terre les racines de son identité et lui dédia deux chansons, Pour toi Arménie et Ils sont tombés. Des textes marqués par la douleur et la perte, mais qui souhaitent donner de la force au peuple arménien pour se tourner vers l’avenir.

L’Arménie flamboyante du peintre Martiros Sarian

Émission ‘Invitation au Voyage‘ ArteTV
Disponible du 17/03/2021 au 17/03/2023

Pays de hauts plateaux et de montagnes, aux confins de l’Europe et de l’Asie, l’Arménie est un territoire riche d’histoires et de traditions. Contemplant le mont Ararat, symbole de la terre de ses ancêtres, mais aussi les visages du peuple arménien, le peintre Martiros Sarian élabore un style audacieux et éclatant de couleurs. Subissant le joug de régimes autoritaires, il réussit néanmoins à représenter avec émotion la nature arménienne.

‘Voyage en Arménie’ – Émission sur Arte Voyages le 8/05/2021

Vidéo de 45 min réalisée par Till Lehmann
Disponible sur Arte jusqu’au 05/08/2021

À la découverte de l’Arménie via ses traditions et ses paysages : les « khatchkars » (des stèles ornées de croix sculptées), le Caucasus Wildlife Refuge (une réserve naturelle de 5 000 hectares), l’observatoire de Byurakan, une famille de bergers vivant dans les hauts plateaux, un remarquable quintette vocal…

Située dans la région montagneuse du Caucase, l’Arménie est connue aussi bien pour la beauté de sa nature que pour son riche patrimoine culturel. Cette civilisation chrétienne a produit de magnifiques « khatchkars », des stèles ornées de croix sculptées, dont Varazdat Hambardzumyan est l’un des artisans depuis plus de vingt-cinq ans.
Deux biologistes du Caucasus Wildlife Refuge, réserve naturelle de 5 000 hectares, étudient les animaux sauvages, tout en les protégeant des braconniers. Une famille de bergers vivant dans les hauts plateaux, des astrophysiciens travaillant à l’observatoire de Byurakan ainsi qu’un remarquable quintette vocal viennent compléter ce tableau haut en couleur.

1915 : le Génocide des chrétiens en Turquie

Chrétiens Orientaux / France 2 le 25 avril 2021  à 09:30
Avec la participation de Raymond Kevorkian et Joseph Yacoub
Voir la Vidéo

En 1915, à l’initiative du gouvernement des « jeunes turcs », s’est déroulé le premier Génocide du XXe siècle.

1915 : le Génocide des chrétiens en Turquie

Dans le territoire géographique de l’actuelle Turquie, plus de 2 millions de personnes ont été assassinées. Les 2/3 des communautés arméniennes, assyro-chaldéennes, syriaques et grecques du Pont ont été décimées.

106 ans après le Génocide, Chrétiens Orientaux revient sur l’histoire des chrétiens en Turquie : de quand date leur présence ? quel était leur nombre, leur localisation avant 1915.

L’histoire du Génocide sera décrite par deux historiens. Et à travers le témoignage de trois familles de rescapés, nous découvrirons l’horreur de cette tragédie.

Malgré la détermination des bourreaux, les chrétiens sont toujours là… le Génocide n’a pas abouti !

Avec la participation de Raymond Kevorkian et Joseph Yacoub, historiens du Génocide et de trois témoins qui nous relatent l’histoire dramatique et très émouvante de leur famille : arménienne, chaldéenne et syriaque.

Émission du dimanche 25 avril 2021 – 9h30 – France 2 – présentée par Thomas Wallut. Réalisation : Guillaume Juherian.